0%

Loading...

00:00

00:00

00:00
Soundcloud Youtube Itunes

Loading

00:00

00:00

00:00

Lyrics

Changer d’air feat. Taïro & Lyricson

[Nikkfurie]
Dès ma première salve d’immeubles crades
Dans le J9, je grimpe, ce qui me vide et me laisse mal dans mes Stans
Pile dans les starting-blocs, parlant de silence, absence navrante !
F-5, H.L.M 17 : un comique logis
R5 qu’à l’ancienne disséquait le corps de police
J’erre simple dans Noisy-Le-Sec donc une colique domine
Toute notion de justice omise du proc. au commis d’office
La tess, assortie d’hommes Arabes, pauvres ou négroïdes
Qui débarquent près de chez toi à 5 dans un horrible bolide
Horripilent tes copines, mon cd : un colis solide
Jamais sous cortizone ni sous corticoïde
La sportive police parodie nos vies
Un hobby nocif, antinomique, on contraste sans camp ni notice
Elles te disent mytho mysogine, ironiques, pour tes fautes commises au lit
T’es pas un copilote mais une copie docile !
 
[Refrain – Taïro]
Prisonnier de ce monde, coincé dans ce béton
La folie me gagne et j’ai bien peur qu’elle ait raison…
Car quand je rêve de changer d’air, j’en connais déjà la chanson…
 
[Hi-Tekk]
Mensonges et compagnie, ma perception de ce monde est floue
Je me réveille amnésique avec les sapes sales et sanglantes
Quelques bleus sur la face, crade est l’ambiance
J’habite une pièce close pleine d’ordures moisies, avec une vue sur l’usine
Dans une zone industrielle brute ou les émanations de gaz masquent le ciel
Mes amis les insectes circulent à travers les céréales
Une odeur de centenaire embaume la pièce et je réalise
Qu’un insecte géant à l’haleine fétide de chacal et de fennec me jaquette
Et dans un murmure, me dit :
“Chef, j’ai une tronçonneuse, une pelle et une folle envie de carnage !”
J’ai dû fumer une mauvaise herbe, un traquenard, j’hallucine !
Tu es l’ami à usage unique le plus spécial et space que j’ai vu
 
[Refrain]
 
[Hi-Tekk]
Où est la bombe que je désinfectise ma piaule ?
Elle est sale et blindée d’insectes
Vise au sol, mate la déco : paquet de corn-flakes vide
Et les cadavres de cannettes s’entassent
Les packs d’Heineken à usage unique
C’est le carnage, le malaise, t’as vu la publicité :
V’là les sales blates !
 
[Nikkfurie]
Yé ! je suis jamais saoul
Je ne fume pas de cannabis/skunk
Pas de drogue m’interrompt
Ma réflexion s’interroge sur l’ivresse d’un livreur de pizza
L’hiver, livré pour vivre à faire des cascades comme Coltsiver
Un coeur de glace hiberne, la rage remonte les bras
Plus de limites, plus de règles, plus de lignes zebra
Une tête dure comme Kluivert
Digne du long métrage que tu t’inventes chaque jour
Et que tu répètes le soir en extra…
 
[Hi-Tekk]
Plus de paquet de clopes, juste un mégot de Marlboro Light
Mes vêtements sentent l’herbe grasse et mon frigo pue la beuh
V’la le gros obstacle, mon diagnostic en un clin d’oeil, le S.M.I.C style
J’en ai plein le boul’ de vivre en osmose avec blates et cafards
Ces sales bêtes se nourrissent de ma bouffe, squattent mon appart’
S’installent, stables, et s’attablent près d’un monticule de pizza de la veille
Putain, Nikk’, mate leurs mandibules !!!
 
[Refrain]